Traditions pascales en Allemagne

L’année 2012 et la joyeuse complicité avec les « Alten Hasen » de Lenningen nous avaient amenés à redécouvrir la tradition du « Lièvre de Pâques » allemand (devenu « Lapin de Pâques »).Voir nos articles de mars et avril 2012 avec un lien Karambolage sur www.pouillyenauxoislenningen.fr.
L’année 2013 nous aide à découvrir d’autres agréables petites traditions allemandes attachées à Pâques. Même si, maintenant, en de nombreux foyers allemands, le marketing a aussi su prendre le relai de très créatifs petits bricolages domestiques ! En complément d’un article du quotidien « Le Bien Public » voici, pour le 30-03-2013, la réponse à notre devinette pascale, l’une des 3 devinettes affichées tout le mois de mars chez certains aimables commerçants ou partenaires de Pouilly. Qu’ils soient donc remerciés pour leur coopération à l’animation locale ! A savoir : encore 2 devinettes prévues en 2013 (en avril puis mai) !


Le samedi, la veille de Pâques (samedi 30 mars en 2013), en Allemagne, les enfants confectionnent un nid (ou plusieurs) de paille ou de mousse et de feuilles. Ensuite, les parents cachent ces nids dans le jardin ou dans la maison pendant la nuit. Suite à une légende ancienne, le mystérieux Lièvre de Pâques y pondra (Eh ! oui ! lui !) ses œufs colorés (œufs durs ou en chocolat). Variante : une carotte posée près du nid sert à inviter puis nourrir le généreux lapin qui apportera parfois les œufs pondus à l’avance et répartis dans un panier attaché à son corps.

Le dimanche matin de Pâques, les enfants partent à la recherche des œufs (comme en France) ! Les enfants allemands ont aussi coutume d’échanger des petits cadeaux dissimulés dans un emballage en forme d’oeufs. Cette habitude a été expatriée puis très répandue aux Etats Unis ! La tradition a ensuite été exploitée et rendue populaire un peu partout, toute l’année, avec les célèbres œufs KINDER-SURPRISE ou PLAYSCHOOL ou …

Une autre tradition allemande : l’Arbre de Pâques
Il décore la maison ou ses abords, colorant les lieux. Habillé d’oeufs et de petites décorations de Pâques, il s’agit souvent d’un bouquet de branchages décoratifs auxquels on suspend des œufs ou des sujets de Pâques, à partir du mercredi des Cendres. Chaque Commune, comme Lenningen, prépare ses décorations municipales publiques pour Pâques. Dans certaines villes allemandes, on célèbre aussi Pâques et la fin de la mauvaise saison autour d’un immense feu purifiant (comme pour la St Jean en France).

Repas allemands en période de Pâques (traditions)
Pâques commence le Jeudi Saint. Pour cette journée, il est de coutume de manger des plats uniquement verts. On consomme fréquemment de la soupe aux sept herbes composée avec du cresson, des pissenlits, de la ciboulette, du persil, du vert de poireaux, de l’oseille et des épinards.
Le Vendredi Saint en Allemagne, est toujours un jour férié. On mange maigre. Ainsi, le poisson est souvent au menu.
Le Dimanche de Pâques, le gigot d’agneau a aussi la vedette. Souvent, il est accompagné d’oeufs en sauce verte. Evocation du printemps et du réveil de la végétation !
En dessert, on retrouve les œufs en chocolat mais aussi (comme en Alsace) l’Osterlamm, un gâteau en forme d’agneau recouvert de sucre glace.